Le rendaku 連濁

Publié le par Ai 愛

Généralités

En japonais, il existe un phénomène qui altère la prononciation des mots composés de deux kanji : on l’appelle rendaku 連濁 ou voisement successif.
Il s’applique comme suit :
- lorsque le second élément commence par une consonne sourde (k, t, h, s), elle devient sonore (respectivement g, d, b/p, z).

En pratique :

o + kawa = 小川 ogawa (ruisseau)

Règles

Attention cependant, car il existe des exceptions :

 

  • Ce phénomène n’existe que pour les prononciations japonaises « Kun »

 

  • Si, avant l’application du
  • 連濁 rendaku, il y a déjà une consonne sourde dans le deuxième composant, il n’y aura pas d’altération. Ex. onna + kotoba = 女言 onnakotoba (langage féminin). On appelle ce principe « Loi de Lyman ».

 

  • Si le premier élément a une syllabe finale commençant par une consonne sourde (k, t, h, s), il n’y aura pas non plus d’altération. Ex. mizu + tama = 水玉 mizutama (goutte d’eau)

 

 

  • Les deux éléments doivent vraiment former un mot unique

 

Attention, ce phénomène n’est pas encore complètement dévoilé et des exceptions peuvent exister.

Prononciations On


Une variante existe pour les prononciations chinoises dites « On » : si le premier composant se termine par un N et que le second commence par une syllabe en H, le h devient un p.

Exemple :

sen + haku = 船舶 senpaku (bateau)

 


Sources :

Du kanji aux mots - Annexes

Wikipédia - Rendaku

Forum Japon

 

Publié dans Dossiers sur les Kanji

Commenter cet article

Jeannot 24/05/2007 21:12

Bonsoir,

Si tu cherches un blog qui parle du Japon, tu peux aller visitercelui de Zhealy.

Elle est passionnée par ce pays. Tu seras bien servie.

Bonne soirée.

aiko 24/05/2007 12:09

Bravo de parler de ça!
C'est vrai que quand on apprend les kanjis,
il ne faut pas oublier l'existence de 連濁, bien sûr!